Tourne en rond

Trailer

« Où est-elle ? Il doit bien avoir une femme qui est comme moi ? Qui m’aimera et que j’aimerai ? Moi aussi je veux un peu d’amour. Moi aussi je veux aimer et me sentir aimé. »

Un jeune homme se réveille avec l’envie oppressante de trouver par tous les moyens la femme de ses rêves. Il débutera une course poétique à travers des scènes atypiques entre rêve et imaginaire. Il débouchera dans un absurde coloré et symétrique où toutes les femmes se ressemblent. Mais s’il rencontre celle que choisira son cœur, saura-t-il la voir?

Tourne en rond est avant tout une narration visuelle forte, sans parole : des visages de femme caché par des ronds rouges, des décors très symétriques, des gymnastes, des nageuses et des parapluies rouges. Beaucoup de rouge pour tomber bleu de quelqu’un.

Un succès qui tourne autour du globe

Sélectionné dans plus d’une dizaine de festivals internationaux et primé, Tourne en rond a voyagé de l’Inde au Canada, en passant par l’Australie et l’Italie. Un succès bien mérité pour l’oeuvre de Marion Raymond. Ce court-métrage a ainsi remporté le Prix de la jeune Espoir au Lady Filmmakers Film Festival 2019 et a été nominée au prix du meilleur court-métrage du Sunrise Film Festival 2019 (Canada). Il a été sélectionné comme finaliste du Amarcort Film Festival 2019 (Italie), séléctionné au Festival of Cinema NYC 2019 (USA), au Oaxaca FilmFest 2019 (Mexique); passé au Tourne-Films Festival Lausanne (TFFL) 2019 (Suisse), au Bangladore Short Film Festival 2019 (Inde), Vaughan International Film Festival 2019 (Canada), New Hope Film Festival 2019 (USA), au Dumbo Film Festival 2019 (USA), 7e Mumbai Shorts International Film Festival-18 (Inde), Pendance Film Festival 2019 (Canada), et au Port Shorts Film Festival 2018 (Australie).

Note d’intention de Marion Reymond

Nous cherchons certainement tous une personne qui sera la bonne, mais à force de chercher constamment plus loin et toujours mieux, on passe souvent à côté d’une personne qui nous correspondrait simplement. Je suis persuadée qu’on la croise même sans cesse sans même s’en rendre compte, aveuglé par un idéal qui n’existe pas. On peut tous trouver chaussure à son pied, il suffit de laisser la vie nous surprendre et non d’essayer de faire l’inverse. Avec ce court-métrage, je veux tenter de faire passer ce message par les images. Tourne en rond est donc un titre qui résume bien l’histoire et le visuel de mon premier court-métrage.