Fil Rouge

2010 – Fil Rouge
Photo: Matthew Franklin et Quentin De Lattre

Six jeunes motivés, un grand amour du théâtre, plein d’idées, une pointe d’humour et voilà un cocktail explosif ! La compagnie « … et puis s’en vont » est heureuse de vous conter une douzaine de petites histoires de son cru, toutes raccordées par un objet… le Fil Rouge! Mais où se cachera-t-il ? Quelle sera sa forme? Que vous racontera-t-il ? Et de quelle manière ? Jouera-t-il? Chantera-t-il ? Dansera-t-il ? Se fera-t-il couper, étirer ou tricoter ?

Une chose est sûre, ses histoires ne sont pas banales et il n’a qu’une envie, vous surprendre et vous faire rêver ! Fil Rouge est le premier projet de la troupe des Trois Petits Points.
12 histoires humoristiques dont une chorégraphie, une scène mimée et bruitée, et une musique inspirée de chant populaire suisse. Une première création très libre pour 6 comédiens alors âgés de moins de 20 ans.

Comité

Derrière toute association à but non lucratif, il y a un comité bénévole, et nous tenons à remercier Guillaume Favrod (président), Colin Wahli (vice-président), et Patricia Chevalley (trésorière) pour leur dévotion dans cette magnifique aventure.

Le bureau, quant à lui est composé d’Anton Ciurlia (Comptable), Tiago Branquino (Secrétaire hors-comité, administration et production), lui-même secondé par Elodie Lopez et Théa Badoux dans sa tâche.

L’instant TAF

Épisode 1: Le commentateur de vie de couple

Un commentateur de couple, une doublure pour moments difficiles, un sauveur de blagues… Bienvenue dans le monde du travail 2.0 ! Dans une époque où il est de plus en plus difficile de trouver un emploi, la société a trouvé des alternatives pour pallier à ce problème et améliorer le confort de ses citoyens. Partez à la découverte de ces métiers tour à tour surprenants, décalés, et ô combien admirablement futiles !

Épisode 2: La doublure pour moment difficile

Moi Sinon

2013 – Moi Sinon

Après deux projets théâtraux (Fil Rouge, 2010, Héliotrope, 2011), et deux ans de travail acharné, cette troupe de jeunes motivés de la Riviera vous offre un bout de leur monde à travers un moyen mé­trage de 60 minutes en trois parties, déjanté, humoristique et non sans une pointe de magie. Les Trois Petits Points sont, aujourd’hui, 8 comédiens d’une ving­taine d’années, ayant débuté à 6, en 2010 avec le rêve fou de mon­ter leur propre troupe de théâtre, afin d’écrire, de mettre en scène et de jouer leurs propres projets. En 2011, sortant alors de leur deuxième projet, présenté 4 soirs, à salle pleine, à l’Espace Guinguette, à Vevey, ils décident de se lan­cer dans le cinéma. 

Moi Sinon, raconte l’histoire de 6 personnages laissant le specta­teur pénétrer dans leur tête, le temps d’une journée. Un rendez-vous mystérieux, des péripéties hors du commun, des ima­ginaires prenant le dessus sur la réalité, des mondes excentriques qui se croisent sans forcément se rencontrer, ce sont 6 histoires introspectives et légères qui vous en mettront plein les yeux. Vos oreilles ne seront pas en reste, puisque dans leur amour de la culture locale, ces 8 rêveurs ont pioché parmi la crème des artistes de la région pour leur Bande Originale. Pour ne rien enlever au plaisir d’être devant un public, à nouveau, après deux ans d’attente, les Trois Petits Points clôturent leur projet sur scène, en jouant la fin du film en direct.

Moi Sinon est le 3ème projet des Trois Petits Points. Après Héliotrope, et l’entrée à l’ECAL en cinéma, de l’un d’eux, les jeunes artistes décident de se lancer dans le 7ème art. L’idée première était de créer 6 courts formats de 6 minutes, chacun suivant la journée peu ordinaire de personnages ayant une vision du monde particulière. Au fil de l’écriture, les épisodes ont fusionné pour n’en laisser que 3. Après avoir investi dans du matériel semi professionnel, le groupe a tourné ce long projet entre juin et septembre 2012, apprenant alors les rouages de cet art à des kilomètres du travail sur les planches. Ce sont une quarantaine de personnes qui ont participé au tournage.

Ensuite, c’est tout l’apprentissage du travail de post production que certains ont appris en autodidacte, assemblant petit à petit trois épisodes, 1h15 de film. Cela a pris une année avant qu’un DVD, doublé du CD de la bande originale ne voit le jour et que le film soit présenté au publique au Rex 4 et au Bout du Monde en 2013. Par la suite, le film a été représenté au festival de Cinéma Gratuit de la Grenette, Vevey, en août 2014 et est maintenant disponible sur Vimeo et Youtube.

Tourne en rond

Tourne en rond

« Où est-elle ? Il doit bien avoir une femme qui est comme moi ? Qui m’aimera et que j’aimerai ? Moi aussi je veux un peu d’amour. Moi aussi je veux aimer et me sentir aimé. »

Un jeune homme se réveille avec l’envie oppressante de trouver par tous les moyens la femme de ses rêves. Il débutera une course poétique à travers des scènes atypiques entre rêve et imaginaire. Il débouchera dans un absurde coloré et symétrique où toutes les femmes se ressemblent. Mais s’il rencontre celle que choisira son cœur, saura-t-il la voir?

Tourne en rond sera avant tout une narration visuelle forte, sans parole: Des visages de femme caché par des ronds rouges, des décors très symétriques, des gymnastes, des nageuses et des parapluies rouges. Beaucoup de rouge pour tomber bleu de quelqu’un.

Note d’intention

Nous cherchons certainement tous une personne qui sera la bonne, mais à force de chercher constamment plus loin et toujours mieux, on passe souvent à côté d’une personne qui nous correspondrait simplement. Je suis persuadée qu’on la croise même sans cesse sans même s’en rendre compte, aveuglé par un idéal qui n’existe pas. On peut tous trouver chaussure à son pied, il suffit de laisser la vie nous surprendre et non d’essayer de faire l’inverse. Avec ce court-métrage, je veux tenter de faire passer ce message par les images. Tourne en rond est doncun titre qui résume bien l’histoire et le visuel de mon premier court-métrage.